Rechercher

Les perles de Krobo au Ghana

Mis à jour : avr. 7

Parmi les routes du monde, celles d’Afrique de l’Ouest nous emmènent presque toujours à la découverte d’une Afrique colorée, créative, insolite et ingénieuse. Au Ghana, c’est la route des perles de verre qui a conduit mes pas dans la région des montagnes et du peuple Krobo.



Des perles issues du verre de récupération

Les perles artisanales de Krobo sont fabriquées à partir de verre de récupération. Les bouteilles et d'autres objets en verre sont d'abord lavés puis triés par couleur. Le verre est ensuite brisé en petits fragments pour élaborer des perles en pâte translucide. Il peut aussi être pilé dans un mortier en métal puis tamisé jusqu'à l'obtention d'une poudre très fine pour réaliser des perles en pâte de verre opaque. Les poudres de différentes couleurs sont obtenues par l'adjonction de colorant de céramique.


Des moules en argile sont recouverts de Kaolin pour empêcher le verre en fusion d'adhérer aux parois. Au centre, des tiges de manioc sont enfoncées dans la poudre de verre. Elles brûleront pendant la cuisson à très haute température pour conserver un trou qui sert à enfiler la perle.



Le grand moule circulaire avec des trous multiples sert pour la fabrication de petites perles utilisées pour les tours de taille. Ces ceintures de perles sont portées traditionnellement par les jeunes filles comme de redoutables accessoires de charme.


Les perles Bodom

Certaines perles utilisent un procédé spécifique pour dessiner le motif dans l'épaisseur de la perle. Ce sont les perles Bodom, traditionnellement portées par les chefs. Le maître perlier utilise de petits entonnoirs contenant des poudres de verre de différentes couleurs. Il creuse de minuscules galeries ou façonne des reliefs avec une tige fine puis dépose ou insère la poudre colorée pour créer le motif. Les perles Bodom sont souvent jaunes et arborent des dessins en forme de losange.


Les perles sont alors cuites dans des fours à bois, fabriqués avec de l'argile récupérée sur des termitières.

Au sortir du four, l'artisan se sert d'un petit aiguillon pour transpercer les perles translucides et également pour les faire tourner dans le moule pendant la phase de refroidissement.

Les perles peintres sont décorées avec une pâte faite d'un mélange de poudre de verre colorée et d'eau. Cette pâte est appliquée à l'aide d'une tige fine. Les perles peintes sont cuites une seconde fois pour fixer les couleurs.



La dernière étape consiste à sortir les perles des moules, à les nettoyer et les polir en les frottant énergiquement avec de l'eau et du sable sur une pierre lisse.


On peut alors admirer ces merveilles de beauté fragile, l'harmonie des couleurs, la finesse des dessins et le pouvoir magique qui leur est conféré.



Un reportage qui démontre le savoir-faire et la dextérité des femmes et des hommes du Ghana.

41 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout